bienvenue
palais
Giovanni de Castelmur
musée
archives
manifestations
contact
 

Giovanni Castelmur naît en 1800 à Stampa et grandit à Marseille, où son père tient une pâtisserie. Avec son frère Bartolomeo, il perpétue la tradition familiale et devient un commerçant important, soucieux de redorer le blason de son nom de famille, l'une des plus anciennes familles de la vallée et des Grisons éclipsée vers la fin du Moyen Âge par la dynastie des de Salis. Giovanni Castelmur acquiert toute la colline de Nosa Dona où il fait restaurer l'église de la vallée de Santa Maria, tombée en ruine. Il la fait transformer en une sorte de mausolée familial même s'il reste sans enfants. Lui et sa femme Anna Castelmur, une cousine germaine, reposent en effet tous deux dans la crypte. Leurs bustes trônent à l'entrée de l'église.

À peine âgé de 30 ans, Giovanni Castelmur est à la tête d'une grosse fortune et, à côté de ses affaires, se profile en tant que philanthrope et homme de culture. Il a la ferme intention d'acquérir un titre nobilaire. Il deviendra baron, titre qu'il léguera à sa femme, même si l'origine de celui-ci demeure obscure. L'hypothèse la plus plausible est qu'il l'ait tout simplement acheté car, toute sa vie durant, il ne cessa de légitimer ce titre de noblesse. Même ses descendants indirects se nommeront encore “Baroni” jusqu'à leur disparition vers la fin du 20ème siècle.

Dans la vallée, le baron et la baronne jouissent toujours d’une notoriété de bienfaiteurs pour avoir aidé à la construction d’institutions et de bâtiments publics.